Présentation

L’atelier qui existe depuis 2006, est le fruit d’un rêve que j’ai osé prendre pour une réalité.  

Dans ce lieu que je souhaite avant tout convivial et bienveillant, il me tient à coeur de concilier des temps de transmission ainsi que des temps de solitude nécessaire dédiés à mes créations personnelles. L’enseignement du modelage à mes élèves tel que je le conçois est relié aux notions de partage, d’échange et d’écoute qui me sont chères.  Il ne s’agit pas de donner des cours de façon formelle et académique. Mon approche pédagogique repose en premier lieu sur l’accueil et l’attention à l’autre dans toute sa singularité. Avec une attention toute particulière portée sur ce que l’élève souhaite explorer à travers le modelage, ses attentes et ses motivations.

Je considère que nous sommes tous en apprentissage, l’enseignant tout autant que l’élève. Ce chemin s’inscrivant tout au long de notre vie par une succession d’étapes, cet apprentissage, qui est en quelque sorte un tissage, nécessite aussi parfois de désapprendre. Autrement dit se libérer, se défaire de ce qui peut être une entrave à la liberté de créer. En cela réside peut-être le défi qui nous attend dès lors que nous acceptons de nous abandonner à la magie de la création.

Pourquoi le nom de l’Athanor ? Ce terme désigne le fourneau des alchimistes, et tire son étymologie du chaldéen tan, fourneau, et nour, feu. Ce mot résume donc mieux qu’aucun autre ce processus de transformation intérieure accompagnant toute forme de création, représentée par le fait de transformer le plomb en or. Soit la terre en art. Transcender notre terre intérieure, le terreau de notre âme en or à travers la beauté.

%d blogueurs aiment cette page :